Santé animale 18 septembre 2017 à 08h00 | Par F.d'Alteroche

Premiers résultats pour l'appli Signalement-Tique

En deux mois l'appli Signalement-Tique a été téléchargée 20 523 fois et a permis de signaler 2 560 piqûres de tiques. Ce n'est qu'un début !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Morsures de tiques sur une vache.
Morsures de tiques sur une vache. - © E. Collin

En juillet dernier l'Inra proposait Signalement-Tique, une application disponible par téléchargement gratuit pour les smartphones iOS et Android. En partenariat avec l'Anses et le ministère des Solidarités et de la Santé, elle visait à faire appel aux volontaires qui souhaitent participer aux recherches pour la lutte contre les tiques et les maladies qu'elles transmettent et en particulier la maladie de Lyme. « Les citoyens participants au projet joueront un rôle décisif et permettront d'apporter des éléments de réponse à de nombreuses questions: peut-on se faire piquer en hiver et en été alors que les périodes propices sont le printemps et l'automne ? Y a-t-il des heures où les tiques sont plus actives et piquent davantage ? Est-ce qu'on se fait plutôt piquer dans les forêts, dans les parcs urbains ou dans nos jardins ? Quels sont les agents pathogènes les plus présents chez les tiques ? Dans quelles régions ? Les utilisateurs auront ainsi accès à des informations pratiques et à des conseils sur la conduite à tenir lors d'une piqûre de tique. » expliquait alors l'Inra.

Quelques semaines plus tard (le 31 aout), cette application avait été téléchargée 20 523 fois. Par son intermédiaire, 2 560 piqûres de tiques ont été signalées pour les hommes, avec des densités plus fortes dans le Grand Est, la Bretagne, les Pyrénées et le Centre. Si on tient compte de la pyramide des âges (données INSEE), le taux de piqure est plus élevé pour les enfants de moins de 5 ans et les adultes entre 20 et 40 ans. Les individus piqués l'ont principalement été dans des massifs forestiers (à 47%), mais on observe cependant une très forte proportion de piqûres dans les jardins autour des maisons.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Eric (18) | 19 novembre 2017 à 20:28:04

bonjour,depuis 2 ans les tiques de différentes sortes sont le fléau de mon elevage .Localisés a la base des cornes et derrière la tète ,les bovins deviennes irritables,nerveux,allant au cas de Méningite avec perte de de la vue. Les veaux atteins on des pertes de GMQ ,et les laitones gardées ne se developpes pas . Pour parrer aux attaques les insecticide classiques ont une efficacité de 15j ,avec un plus pour la flumétrine. je vais essayer le sel enrichis a l'ail en préventif,et le traitement insecticide sur les jeunes avant la sortie a l'herbe

Eric (18) | 19 novembre 2017 à 20:29:29

bonjour,depuis 2 ans les tiques de différentes sortes sont le fléau de mon élevage .Localisés a la base des cornes et derrière la tète ,les bovins deviennes irritables,nerveux,allant au cas de Méningite avec perte de de la vue. Les veaux atteins on des pertes de GMQ ,et les laitonnes gardées ne se développes pas . Pour parer aux attaques les insecticide classiques ont une efficacité de 15j ,avec un plus pour la fluméthrine. je vais essayer le sel enrichis a l'ail en préventif,et le traitement insecticide sur les jeunes avant la sortie a l'herbe

Eric (18) | 19 novembre 2017 à 20:31:54

bonjour,depuis 2 ans les tiques de différentes sortes sont le fléau de mon élevage .Localisés a la base des cornes et derrière la tète ,les bovins deviennes irritables,nerveux,allant au cas de Méningite avec perte de de la vue. Les veaux atteins on des pertes de croissance,et les laitonnes gardées ne se développes pas . Pour parer aux attaques les insecticide classiques ont une efficacité de quinze jours,avec un plus pour la fluméthrine. je vais essayer le sel enrichis a l'ail en préventif,et le traitement insecticide sur les jeunes avant la sortie a l'herbe

» Voir l’intégralité des commentaires et réactions à cet article...

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Santé animale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,